Affiche du film O KOVA de Louis de Gouyon Matignon
« O KOVA, en manouche, c’est « la chose », l’« affaire » et même l’« événement ». O KOVA est le titre que Louis de Gouyon Matignon a donné à un film documentaire d’une vingtaine de minutes consacré à de jeunes Manouches saisis dans leur vie la plus quotidienne. Pourquoi « la chose » ? Peut-être parce que ce film s’attache à montrer quelque chose qui n’a pas de nom : ce qui, pour les Manouches, est le sel de l’existence, ce qui les conduit à se ménager de longues plages de temps libre dédiées au seul bonheur d’être ensemble, à la disponibilité partagée à plusieurs ».
O KOVA
Les Manouches sont différents. Dans leur âme, dans leur façon de se comporter avec l’Autre, dans leur façon de concevoir le monde. Ils se battent intuitivement contre l’Histoire afin de conserver leur identité.
Dès mes seize ans, je me sens attiré par ce peuple revendicatif et différent, un peuple qui me rappelle l’humanité, qui nous sommes vraiment. Je passe beaucoup de temps avec mes amis et me bats à leurs côtés, pour eux et parfois sans eux ; défendre leurs droits, leur citoyenneté, leur position politique et surtout, les aider à préserver leur culture.
Ni historien ni ethnologue, je suis là, je dis des choses, les écris et quand il faut je les crie. Peu importe que ça dérange. J’existe pour être le témoin d’un peuple. Je m’adresse à tous ceux qui veulent en savoir davantage sur la France, sa culture et ses hommes. C’est notre culture, nous devons la valoriser. C’est notre pays et son histoire.
Dans O KOVA, j’ai suivi pendant plusieurs jours des Manouches habitant les Landes. Dans leur quotidien, leurs activités, j’essaye de montrer qui est ce peuple. Le documentaire est en langue manouche.
20 minutes
Un film de Louis de Gouyon Matignon