Je m’appelle Louis de Gouyon Matignon, j’ai 29 ans et j’habite Paris. Diplômé des universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris 2 Panthéon-Assas et Paris-Saclay, docteur en droit de l’espace (Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Georgetown University, Washington D.C.), je suis élève avocat (EFB). Par le passé, je me suis engagé dans plusieurs directions : la défense des minorités (les Tsiganes, dont j’ai été considéré le porte-parole, les Inuit ou les Basques), la politique (pour une Europe fédérale, en Côte d’Ivoire ou en Corée du Nord) ou l’édition (LGM éditions). Passionné par la linguistique, j’ai notamment publié trois dictionnaires (inuit, nord-coréen et tsigane).

Aujourd’hui, je m’oriente vers les activités spatiales. J’ai créé la plateforme juridique Space Legal Issues sur laquelle je rédige régulièrement des articles consacrés au droit de l’espace et au droit international public. En parallèle, j’ai créé les sociétés Toucan Space et Gama grâce auxquelles, je souhaite faciliter l’accès à l’espace extra-atmosphérique et aux corps célestes de notre Système solaire. Je crois en l’exploration planétaire et l’installation du vivant dans l’espace. Les entreprises privées, qui construisent désormais l’Histoire, doivent être encouragées à jouer un rôle plus déterminant dans l’exploitation de l’espace et des ressources spatiales.


Louis de Gouyon Matignon avec une Inuk à Kuujjuaq.

Avec un Inuk à Kangiqsualujjuaq, en Arctique canadien.

Avec de jeunes Inuit dans la capitale du Nunavik (Canada).

Louis de Gouyon Matignon avec des gens du voyage.

Aux côtés des gens du voyage à Vieux-Boucau-les-Bains.

Défendre et promouvoir la langue des Manouches.

Défendre la culture tsigane avec les gens du voyage.

Louis de Gouyon Matignon à Capbreton dans les Landes.

Le porte-parole des gens du voyage en France (Hossegor).

Auprès d’un feu avec des Gitans à Soustons (Landes).

Louis de Gouyon Matignon défend les gens du voyage.

En Alsace, le porte-parole des Tsiganes en France.