Je m’appelle Louis de Gouyon Matignon et j’ai 26 ans. À 16 ans, je rencontre des Tsiganes. Quelques années plus tard, je suis considéré comme le porte-parole des gens du voyage. Je décide alors d’être candidat aux élections européennes (2014), crée le Parti européen et présente la liste la plus jeune d’Europe. À 23 ans, après avoir créé une maison d’édition, je deviens le directeur de campagne d’un candidat aux élections présidentielles de Côte d’Ivoire (2015). À 25 ans, j’intègre l’université Kim Il-sung à Pyongyang et publie quelques mois plus tard le premier dictionnaire de langue nord-coréenne.

À mesure que l’Histoire se réalise, libérée de la nécessité, tout converge et s’intègre. Les cultures en séparation disparaissent, le langage s’uniformise, les mondes réel et virtuel se confondent. L’information s’intensifie toujours plus et la production de nouvelles perceptions se raréfie. Souhaitant créer la possibilité que des choses nouvelles – Rerum novarum – s’engagent dans le monde, défendant le désordre face à l’ordre, je me bats aux côtés des populations qui luttent pour que survive leur singularité. Je regarde vers les gens différents et m’exprime par l’action – je continue à chercher à rendre dignité aux pauvres et écartés. « Cherchons les plus exclus et les plus abandonnés, ils sont nos seigneurs et nos maîtres » – Vincent de Paul.

Louis de Gouyon Matignon et les Inuit.
Louis de Gouyon Matignon avec des Inuit.
Louis de Gouyon Matignon à Kuujjuaq dans le Nunavik.
Avec des Manouches à Anglet.
Aux côtés des gens du voyage dans les Landes.
Défendre les Tsiganes en France.
Auprès des Inuit du Nunavik.
Avec une Inuk à Kuujjuaq.
Avec les Inuit de Kangiqsualujjuaq.
Défendre la culture tsigane avec les gens du voyage.
À Capbreton.
Avec de jeunes amis manouches.
Le porte-parole des gens du voyage.
Avec des Manouches dans le Béarn.
Louis de Gouyon Matignon avec la jeunesse tsigane.
Louis de Gouyon Matignon avec des Gitans à Soustons.
Louis de Gouyon Matignon défend les Manouches.
Le porte-parole des Tsiganes.
Dans un restaurant nord-coréen.
À la station de ski Masikryong en Corée du Nord.
Au musée de la guerre victorieuse à Pyongyang.
Louis de Gouyon Matignon à Abidjan en Côte d’Ivoire.
Aux côtés de planteurs d’hévéa en Côte d’Ivoire.
Louis de Gouyon Matignon et le Zaouli en Côte d’Ivoire.
Avec le drapeau tsigane à Tokyo !
Louis de Gouyon Matignon et le sénateur Pierre Hérisson.
Auprès des catholiques ivoiriens.