voyage politique aux États-Unis : San Francisco

voyage politique aux États-Unis – San Francisco – Louis de Gouyon Matignon

En mars 2018, je décide dans le cadre d’un voyage politique de me rendre aux États-Unis d’Amérique en bus Greyhound pour y rencontrer des intellectuels (New York), découvrir la culture caribéenne / créole et observer les effets du réchauffement climatique (Miami / La Nouvelle-Orléans), échanger avec des conservateurs (Texas) et des entrepreneurs (Silicon Valley).

San Francisco m’apparaît comme la petite Europe des États-Unis. Il y a beaucoup plus de culture que dans le reste du pays, les gens sont plus modernes, plus civilisés (mieux élevés et plus raffinés) et plus ouverts. C’est là que se fait l’avenir du monde. La ville s’inscrit dans une République de Californie (dont le drapeau est très présent) en séparation de l’ensemble états-unien ; à l’élection de Donald Trump, une partie de la population a même voulu devenir indépendante. La première minorité démographique est asiatique (Chine, Japon et Corée du Sud).

Dans la Silicon Valley (dont San José est la ville principale), je visite l’université Stanford, les locaux de Google, Facebook et Lyft. Les gens qui y travaillent sont tous jeunes (entre vingt et quarante-cinq ans), habillés pareillement et modernes, tous connectés aux nouvelles technologies. Ce sont principalement des Blancs, des Asiatiques et quelques Noirs / Hispaniques. Quand je les regarde, j’ai le sentiment qu’ils sont en séparation du reste du monde, beaucoup plus avancés – l’identité a disparu, la politique n’existe plus, l’on est végétalien, l’on pratique une activité sportive non-violente et non-compétitive en solitaire dans le but de s’entretenir plus que de « jouer » (pas de baseball ou basketball mais du jogging et de la natation), l’on investit dans la cryptomonnaie et l’on roule en Tesla. Ils n’ont pas d’identité états-unienne, californienne ou franciscanaise mais googleienne, facebookienne… Ils l’affirment jusque dans leur badge qu’ils portent comme une pièce d’identité et dans leurs vêtements au logo de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

« Donald Trump n’est jamais venu en Californie et ne s’y rendra sûrement pas pendant le reste de son mandat » – Pierre.

voyage politique aux États-Unis – San Francisco – Louis de Gouyon Matignon


voyage politique aux États-Unis – San Francisco – Louis de Gouyon Matignon

Laisser une réponse