Louis de Gouyon Matignon a été missionnaire chrétien au service de Vie et Lumière.
Louis de Gouyon Matignon en Irlande chez des Irish Travellers.
Louis de Gouyon Matignon auprès des Irish Travellers.
Réunion évangélique organisée chez des Irish Travellers avec Louis de Gouyon Matignon.
« Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » – Marc 16:15
 
La foi est un élément central de la culture tsigane, un élément fort de la vie de mes amis. Le soir, après mes cours de droit à la Sorbonne, j’ai souvent pris le RER B pour me rendre à Aulnay-sous-Bois à la « réunion ». La communauté est très croyante ; ce fut d’ailleurs pour moi une façon de m’y intégrer. Lorsque les jeunes ne passent pas du temps à jouer sur leur console, à partir « manger pour passer le temps » ou à traîner sur les places, ils prient.
 
À l’origine catholiques, les Manouches sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’évangélisme, branche du protestantisme plus en rapport avec leur mode de vie et de croyance. Malgré de nombreuses interdictions liées à une interprétation très stricte de la Bible où alcool, cigarette, danse, cinéma, « musique païenne » et boîte de nuit sont prohibés, les jeunes Manouches adhèrent massivement à l’association cultuelle « Vie et Lumière » fondée en 1952 par Clément Le Cossec. L’évangélisme a introduit une nouvelle forme de mobilité et le rôle des pasteurs dans le cadre des missions d’évangélisation estivales est fondamental.
 
Pas une journée sans prière. Les conversations téléphoniques, les mails ou les messages sur Facebook se concluent souvent par : « Je prie pour toi ma sœur, Dieu te bénisse mon frère ». Pas de saison estivale sans rassemblement évangélique ou sans « mission » d’évangélisation.
 
Maîtrisant l’anglais, certains pasteurs issus de la communauté des gens du voyage me proposeront de les accompagner en Irlande pour rencontrer les Irish Travellers. Même si je vais avoir au départ beaucoup de mal à comprendre les Irish Travellers, la majorité d’entre eux parlant comme Brad Pitt dans Snatch, j’ai été heureux de découvrir la culture d’autres nomades. Les Irish Travellers ne sont pas des Tsiganes. Ces anciens paysans et commerçants auraient emprunté le mode de vie nomade des Tsiganes suite à la grande famine qui toucha l’Irlande au dix-neuvième siècle. Vivant aujourd’hui entre l’Irlande et la Grande-Bretagne, les Travellers parlent un anglais mêlé de romani et de gaélique appelé shelta.
 
À 19 ans, à la demande de la mission évangélique tsigane Vie et Lumière, je deviens missionnaire chrétien ; je vais partir à plusieurs reprises en Irlande et Angleterre avec des pasteurs chrétiens issus de la communauté des gens du voyage pour traduire la Bible lors des prêches, du français vers l’anglais. Ce fut l’une des plus belles expériences de ma vie.
Moment de partage avec des Irish Travellers – Louis de Gouyon Matignon.
Louis de Gouyon Matignon et sa Bible auprès des Irish Travellers.
Évangéliser les Irish Travellers avec Louis de Gouyon Matignon.
Louis de Gouyon Matignon en Angleterre.
Louis de Gouyon Matignon avec des Anglais membres de la mission évangélique tsigane Vie et Lumière.
Le pasteur Dédoule et Louis de Gouyon Matignon tenant sa Bible.